Kelemploi le portail de l'emploi à La Réunion.

Le métier de la semaine : missions, formations, rémunérations

thumb-article

Responsable qualité agroalimentaire

Garantir au consommateur des aliments sains : c'est l'objectif du responsable qualité en agroalimentaire. Ses missions sont multiples.

Il pilote les analyses des produits, valide leur conformité par rapport au cahier des charges des clients et aux normes de la réglementation.

Il contrôle également le niveau d'hygiène et fixe les recommandations pour maîtriser la qualité du produit, de manière constante.

Dans l'industrie agroalimentaire, le responsable qualité est aussi responsable du produit et de la procédure. Si la qualité n'est pas rendez-vous, il doit analyser les causes de défaillance et y apporter des solutions en élaborant de nouvelles méthodes de fabrication.

Sensibiliser le personnel de l'usine aux bonnes pratiques en matière de qualité, d'hygiène et de sécurité fait encore partie de son rôle. Il rédige les procédures à respecter par tous les acteurs concernés (services internes, fournisseurs et sous-traitants). Ses recommandations peuvent modifier l'organisation de la chaîne de travail.

Le rôle du qualiticien devenant de plus en plus transversal diverses compétences et connaissances lui sont demandées. Par exemple, maîtriser les rouages de fabrication, des matières premières aux produits finis. ??É??"tre à l'aise avec l'informatique, l'anglais et les normes et obligations légales le concernant. La rigueur et l'esprit méthodique sont également des qualités indispensables. Dans les PME, une expérience significative dans la production alimentaire est un atout.

Ce professionnel est capable de s'adapter à des interlocuteurs très différents : opérateurs, clients... Il doit pouvoir également animer des réunions et gérer des situations tendues. Aisance relationnelle, sens de l'écoute et de la diplomatie sont des aptitudes indispensables pour sensibiliser chacun aux exigences de la sécurité alimentaire.

Accès au métier : Les grands groupes recherchent surtout des ingénieurs en agriculture ou en agroalimentaire, avec, éventuellement, une spécialisation en qualité. Dans les PME, ce sont les titulaires d'un bac + 2 en biologie ou en agroalimentaire qui auront la préférence. Les titulaires de certains certificats de spécialisation agricoles (CSA) intéressent aussi les employeurs.

Rémunération : 2400 euros brut par mois